journal avril 2021

Dans l'oeil de Juan Brenner

 

 

Une sélection d'images de

«The Ravine, The Virgin, & The Spring»

le dernier projet du photographe et directeur artistique indépendant Juan Brenner basé à Guatemala City.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tourné entièrement à Guatemala City, la série a permis à Brenner de se connecter avec un territoire familier de nouvelles manières, en sortant de sa zone de confort et en explorant de nouveaux sujets et processus de création d'images.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«Je suis vraiment intéressé par la façon dont l'histoire a façonné notre mode de vie et dans ce cas, je dialogue avec la ville pour comprendre comment nous sommes arrivés ici», explique Brenner. «L'urbanisme primitif, le XXe siècle et ses troubles politiques, sa guerre interne, ses catastrophes naturelles et sa mondialisation ont fait de Guatemala l'un des endroits les plus éclectiques et les plus singuliers que je connaisse.»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès le début du processus de réalisation de cette œuvre, Brenner s'est intéressé à Pedro de Alvarado, acteur clé de la conquête du Mexique et grand conquérant du Guatemala et de l'Amérique centrale. L'œuvre a été inspirée par le voyage d'Alvarado et ses conséquences durables sur le développement de l'histoire latino-américaine et la dynamique culturelle actuelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Particulièrement intéressé par les archétypes qui unissent les pays colonisés, Brenner se concentre sur la répétition de détails visuels dans les cultures qu'il photographie:

"J'avais besoin de comprendre et de digérer une réalité qui se perd à travers la répétition, c'est comme une photocopieuse Xerox, j'ai l'impression que le toner s'épuise et il était temps de changer la cartouche et de rafraîchir un tas d'idées qui flottent, Je sentais que je devais simplement les mettre sur le visage des gens; peu importe à quel point ils sont sombres et inconfortables"